DISCOURS DU COLONEL MAIZAMA ABDOULAYE, MINISTRE DE L’HYDRAULIQUE, DE L’ASSAINISSEMENT ET DE L’ENVIRONNEMENT A L’OCCASION DE LA JOURNEE MONDIALE DES ZONES HUMIDES

Mesdames et Messieurs, Mes chers concitoyens, Comme vous le savez, le 2 février de chaque année, est consacré à la célébration de la Journée Mondiale des zones humides. En ratifiant, en 1987, la Convention sur les zones humides d’importance internationale communément appelée Convention de Ramsar, le Niger a pris, résolument l’option de participer à l’effort mondial de protection de ces écosystèmes, véritables réservoirs de la biodiversité et riches pourvoyeurs de divers biens et services aux communautés. Mesdames et Messieurs Au Niger, quatorze (14) sites sont inscrits comme sites d’importance internationale ou sites Ramsar, couvrant une superficie de 7 534 289 hectares. Malheureusement, ces sites sont tous confrontés aux menaces liées aux pressions anthropiques et aux effets du changement climatique. En effet, ces zones humides font partie des écosystèmes dont le déclin, la perte et la dégradation sont les plus rapides. Cette situation est la résultante de la perception erronée des zones humides longtemps considérées comme des simples friches, plutôt que comme des sources fertiles d’emplois, de revenus et de services écosystémiques essentiels. Mesdames et Messieurs Cette année, le thème central retenu pour la commémoration de la Journée mondiale des zones humides est « Zones humides et bien-être humain ». Ce thème met en avant l’imbrication étroite des zones humides et des humains, les populations tirant leurs moyens subsistance, leur inspiration et leur résilience de ces écosystèmes productifs. Je vous invite donc dans vos capacités et domaines de compétence à devenir le gardien de nos zones humides. Ce thème nous rappelle, opportunément, qu’investir dans l’utilisation durable des zones humides, c’est investir dans l’avenir de l’humanité tenant compte des avantages économiques, sociaux et culturels que peuvent apporter les zones humides aux villes et à leurs habitants. La restauration des zones humides est un impératif pour surmonter la crise du climat, de la biodiversité et pour atteindre les objectifs de développement durable dans l’intérêt de tous. Mesdames et messieurs Dans le cadre de la gestion durable des zones humides au profit des communautés notamment rurales pays s’est doté d’une Politique Nationale sur les Zones Humides assortie d’un plan d’action dont la mise en œuvre demeure une préoccupation pour mon département ministériel. En outre, notre pays, le Niger, avec l’appui de certains partenaires techniques et financiers d’importantes réformes institutionnelles, juridiques et foncières en vue d’une meilleure gestion des ressources naturelles en général et des zones humides en particulier. Du reste, la lettre de mission confiée à mon département ministériel par Son Excellence le Général de Brigade ABDOURAHMANE TIANI, Président du CNSP, Chef de l’Etat et Son Excellence Monsieur ALI MAHAMANE LAMINE ZEINE, premier Ministre fait une place de choix à la préservation des bases productives. Faut-il le rappeler, j’ai été instruit, au titre de ladite lettre, entre autres, je cite « élaborer et mettre un programme de restauration et de préservation des bases productives, sur la base d’une cartographie complète des sols dénudés, en vue de l’amélioration des productions agro-sylvo-pastorales », fin de citation. Concomitamment, nous devons aussi travailler à changer radicalement nos modes d’exploitation et de valorisation de ces écosystèmes sensibles si tant est que nous voulons, durablement, bénéficier des multiples bien et services écosystémiques qu’ils nous procurent. Mesdames et messieurs Pour terminer je voudrai remercier l’ensemble des partenaires techniques et financiers pour leurs appuis constants et soutenus des efforts du gouvernement en matière de conservation, de préservation et de gestion de nos zones humides. Enfin, je lance une fois de plus, un appel à tous les acteurs des secteurs publics comme privés, à la jeunesse et à la société civile afin qu’ils se joignent aux efforts entrepris par l’état, pour la protection et le développement durable de nos précieux écosystèmes humides. Je vous remercie.

  • 40
  • Admin

Actualités Récents

Le Ministre de l’Hydraulique, de l’Assai

Ce mardi 6 février 2024, le Colonel Maizama Abdoulaye, Ministre de ...

  • 35
  • Admin
Lire Plus

DISCOURS DU COLONEL MAIZAMA ABDOULAYE, M

Mesdames et Messieurs, Mes chers concitoyens, Comme vous le savez, ...

  • 40
  • Admin
Lire Plus

Première session du comité de pilotage d

Le Secrétaire Général Adjoint du Ministère de l’Hydraulique de l’As...

  • 82
  • Admin
Lire Plus

© 2024 Ministre de l'Environnement et de la Lutte contre la Désertification Tous les droits sont réservés.

Supervisé & hebergé par