Le Centre National des Semences Forestières

La création du Centre National des Semences Forestières émane du débat national sur la désertification tenu en 1984 à Maradi. Le souci pour les autorités d’alors était de lutter efficacement contre la dégradation des terres à travers la préservation et l’amélioration du couvert végétal. A sa création en 1986, le CNSF récolte en moyenne 350 kg de semences toutes espèces confondues (locales comme exotiques) par an, avec un taux de diffusion de l'ordre de 70 %.

Le but de la création du CNSF est de "contribuer aux efforts de la conservation ex situ de la diversité biologique". Ainsi, le CNSF poursuit les missions de produire, diffuser et améliorer les semences forestières ligneuses et herbacées en quantité et de qualité au profit des utilisateurs de ce matériel végétal. Entre autres contributions on peut citer :

  • l’identification, la caractérisation et la cartographie des écosystèmes semenciers nationaux ;
  • le contrôle de l’introduction des semences forestières en relation avec les institutions de concernées ;
  • la création d’une banque de gènes pour la protection et la préservation des espèces locales autochtones, assurer la certification et promouvoir l’émergence de producteurs privés de semences.

STRATEGIE DU CNSF


STRATEGIE DU CENTRE NATIONAL DES SEMENCES FORESTIERES

Installation

aménagement des zones de provenances sur le territoire national

Mise en place

dispositif juridique et institutionnel de gestion des semences forestières au niveau nationa

Formalisation

collaboration avec toutes les institutions nationales, et internationales chargées des questions semencières



© 2022 Ministre de l'Environnement et de la Lutte contre la Désertification Tous les droits sont réservés.

Supervisé & hebergé par