Synthèse de la mission d’évaluation de l’installation de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique dans la région de Maradi DU 20 au 28 juillet 2022

Dans le cadre de l’évaluation de l’installation de cette campagne agro-sylvo- pastorale et hydraulique 2022, la situation se présente comme suit :
Sur le plan agricole
Dans le cadre des préparatifs de la présente campagne, d’importants appuis en intrants ont été placés par l’Etat et ses partenaires.
Il s’agit de :
- 1 864,88 tonnes de semences ;
- 1 761,62 tonnes d’engrais toutes catégories confondues ;
- 2 130 litres d’engrais liquide ;
- 8 697 litres des pesticides ;
- 3 600 boites de lâcher de bracon pour le contrôle de la mineuse de l’épis de
mil ;
- 297 appareils de traitements ;
- 50 kits brigadiers ;
- 22 motopompes.
Aussi, le Dispositif National de Prévention et Gestions des Crises Alimentaires (DNPGCA) à travers la Cellule Crises Alimentaires (CCA) a mis à la disposition des populations de la région :
- 12 240 tonnes de céréale pour la vente à prix modéré (VCPM) ;
- 4 230 tonnes de céréale pour distribution gratuite ciblée (DGC) ;
- 1341522367FCFAdecashforwork;
- 297 769 900 FCFA de cash transfert.
Les semis ont démarré durant la 2è décade du mois d’avril pour se boucler à la 2è décade du mois de juillet. Ainsi, au 20 juillet 2022, tous les 2 673 villages agricoles de la région ont effectué les semis, soit un taux de 100%. Cependant, des séquences sèches au mois de juin entre la 2e et la 3e décade ont été constatées.
4
La situation phytosanitaire a été marquée par une faible invasion des sauteriaux sur 1 750 ha dans la commune de Mairerey (Mayahi), dont la superficie infestée a été entièrement traitée.
Aussi, 151 producteurs ont-ils été formés au cours de cette campagne sur trois thématiques à savoir : la conformité à l’acte OHADA ; la transformation des produits agricoles et la protection des cultures.
Dans le cadre de l’appui-conseils aux producteurs,130 Champs écoles Paysans ont été mis en place dans la région. Cet encadrement a concerné 2 053 paysans dont 1 028 femmes soit 50 ,07%.
La situation alimentaire est caractérisée par la disponibilité des vivres sur les marchés avec une tendance des prix à la hausse par rapport à la même période en 2021. Par contre, on note une baisse du prix de niébé comparativement à l’année dernière.
Sur le plan pastoral
Afin d’atténuer les effets du déficit fourrager, l’Etat et ses partenaires ont appuyé la région à hauteur de 14 176 tonnes d’aliment bétails.
Cependant, l’embonpoint des animaux reste mitigé tant en zone pastorale qu’en zone agro-pastorale chez toutes les espèces.
La situation zoo-sanitaire a été caractérisée par l’apparition de 92 foyers suspects de maladies contre 47 en 2021 à la même période.
Les pathologies les plus enregistrées et avec beaucoup d’incidences sont respectivement : la clavelée (32 foyers), la pasteurellose (18 cas), la fièvre aphteuse (16 cas) et le charbon bactéridien (8 cas). Toutes ces pathologies ont été maitrisées grâce aux interventions menées par les services techniques déconcentrés (STD) et les services vétérinaires privés de proximité (SVPP).
5

Au cours de cette campagne, au plan sanitaire, il a été enregistré cinq (5) foyers de grippe aviaire à Tessaoua et Aguié, où la situation a été maitrisée.
Au titre de l'année 2022 le taux de couverture vaccinale est le suivant :
 90.33% de bovins vaccinés contre la Péripneumonie Contagieuse Bovine (PPCB) ;
 62.00% de petits ruminants contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) ;  49.93% de camelins contre la Pasteurellose.
Il est à souligner que ces taux de couverture vaccinale sont en hausse par rapport à ceux de la campagne précédente.
S’agissant des termes d’échange, ils sont en défaveur des éleveurs à l’exception des départements de Dakoro, Gazaoua et Madarounfa.
Les pluies enregistrées au cours mois de juillet ont contribué à améliorer les conditions d’abreuvement des animaux surtout dans la zone agropastorale.
La situation du pâturage est assez bonne dans l’ensemble de la région.
Sur le plan environnemental
Plusieurs actions à Haute Intensité de Main d’Œuvre entrant dans le cadre de la réhabilitation des écosystèmes dégradés, de l’amélioration de la qualité des terres et des eaux et l’amélioration du cadre de vie ont été réalisées.
Il s’agit de 154 457 plants produits, 3 943,2 ha de terres traitées, 40 ha de dunes fixées, 677,50 kml de bandes pare-feu et 29 000,02 ha de Régénération Naturelle Assistée (RNA). Le financement de ces réalisations par l’Etat et ses partenaires a permis, d’injecter en milieu rural 2 249 671 416 FCFA et de créer 5 065 emplois temporaires au profit des jeunes ruraux.
Aussi, la région a enregistré 6 cas de feu de brousse (3 à Bermo et 3 à Madarounfa) entre janvier et juin 2022 ayant consumé 135.36 ha et provoqué la perte de 142 196 kg de matière sèche.
6

Sur le plan du Génie Rural
Les travaux réalisés concernent la mise en place des équipements ruraux, les aménagements des terres d’irrigation et les ouvrages de mobilisation des eaux.
Il s’agit de :
- Travaux de Maitrise de l'eau terminés pour l'année 2022 s'élèvent à un milliard deux cent quarante-huit millions cinq cent soixante mille neuf cent vingt etsix(1248560926)FCFA;
- Les travaux d’aménagement terminés concernent une superficie totale de 30 ha et 100 ha pour ceux en cours ;
- Travaux d'équipements ruraux terminés pour l'année 2022 se chiffrent à quatre cent quatre-vingt-neuf millions trente-huit mille cinq cent quatre- vingt-neuf (489038589)FCFA.
Sur le plan de l’Hydraulique et de l’Assainissement
Le taux d’accès à l’eau potable s’améliore de plus en plus dans la région.
- 335 équivalents points d’eau moderne sont réalisés ;
- 27 équivalents points d’eau moderne réhabilités ;
- 431 équivalents points d’eau moderne en cours.
Les réalisations terminées et en cours au titre de l’année 2022 représentent 793 Equivalent Points d’Eau Modernes (EqPEM) pour une population supplémentaire de 198 250 personnes à desservir.
Les investissements réalisés en 2022 dans le domaine de l’Hydraulique par l’Etat et ses partenaires s’élèvent à la somme de 8 965 500 738 FCFA.
S’agissant de l’assainissement, il est réalisé :
- 2 488 latrines familiales,
- 468 latrines publiques,
- 2 275 villages déclenchés,
- 84 villages déclarés Fin de Défécation à l’Air Libre (FDAL).
Les investissements réalisés en 2022 dans le domaine de l’assainissement par
l’Etat et ses partenaires s’élèvent à la somme de 523 351 760 FCFA. 7

Dans le domaine de la protection civile, les inondations ont touché six (6) départements dont 33 communes concernées à la date du 20 juillet 2022.
Ainsi, on a enregistré :
- 446 ménages sinistrés ;
- 4 207 personnes sinistrées ;
- 596 maisons effondrées ;
- 12 cases endommagées ;
- 7 cas de perte en vie humaine ;
- 11 blessés.
Mesdames, Messieurs,
Au terme de cette mission quelques constats ont été relevés suite auxquels des recommandations ont été formulées.
S’agissant des constats, on note :
- Prix exorbitant de l’engrais (30 000 à 35 000 FCFA sur le marché) ;
- Retard dans la mise en place des intrants ;
- Exploitation frauduleuse du site d’orpaillage de Dan Issa, fermé en
novembre 2021 par l’Etat ;
- Coupe abusive des arbres dans les champs par les éleveurs transhumants ;
- Impact négatif de l’exode (hausse de prix de la main d’œuvre 4 000 FCFA
par jour et main d’œuvre assurée par les femmes);
- Colonisation généralisée des aires de pâturage par le Sida cordifolia
(espèce non appétée par les animaux) ;
- Difficulté de gestion des réfugiés dans le département de Madarounfa ;
- Développement du banditisme dans les départements de Bermo, Guidan
Roumdji et Madarounfa.
Ces constats amènent aux recommandations suivantes :
- Revoir la reforme engrais pour rendre accessible cet intrant aux producteurs ;
- Déclencher la mise en place des intrants dans les meilleurs délais ; 8

- Respecter les dispositions prises par l’Etat dans le cadre de la sécurisation du site d’orpaillage ;
- Appliquer scrupuleusement les textes en vigueur en matière de protection et de gestion de l’environnement ;
- Intensifier les missions de sensibilisation et initiatives locales en vue de juguler le problème de l’exode.
Mesdames, Messieurs
Au terme de cette mission, je vous invite à poursuivre les prières collectives et individuelles pour qu’Allah nous gratifie d’un hivernage fécond et que règne la paix et la quiétude dans notre pays.
Que Dieu bénisse le Niger et son peuple.
 

  • 89
  • Admin

Actualités Récents

La Revue Annuelle Conjointe (RAC) 2021

La ministre de l'Environnement et de la Lutte contre la Déserti...

  • 20
  • Admin
Lire Plus

La translocation des girafes « Opération

Le mercredi 16 novembre 2022, un groupe de quatre (4) girafes d’Afr...

  • 23
  • Admin
Lire Plus

Résilience et opportunités pour les femm

A la COP27 Charm El Cheikh Egypte 2022, la Ministre de l'Enviro...

  • 30
  • Admin
Lire Plus

© 2022 Ministre de l'Environnement et de la Lutte contre la Désertification Tous les droits sont réservés.

Supervisé & hebergé par